Chernove gagne trois des quatre médailles du Canada aux championnats du monde de paracyclisme sur piste

Tristen Chernove, de Cranbrook, en C.-B., est monté trois fois sur le podium


RIO – Tristen Chernove, de Cranbrook, en C.-B., est monté trois fois sur le podium dans une performance de quatre médailles du Canada, la fin de semaine dernière, aux championnats du monde de paracyclisme sur piste.

Comme il l’avait fait sur la même piste aux Jeux paralympiques en 2016, Chernove a récolté une médaille d’or, une d’argent et une de bronze. 

Il a commencé les championnats avec une victoire dans la poursuite individuelle de 3000m C2, défendant avec succès son titre de cette épreuve. Le lendemain il a gagné la médaille d’argent du 1000m contre la montre et il a terminé la compétition avec la médaille de bronze dans la course scratch.

« C’était vraiment bien de revenir au vélodrome de Rio, a dit Chernove. Je suis heureux d’être de nouveau champion du monde. Je ne dirai pas que cela a été une course confortable, mais j’avais tout sous contrôle et la  course s’est bien passée. »

L’autre médaille du Canada en a été une d’argent remportée par Ross Wilson, d’Edmonton, dans la poursuite individuelle C-1. 

« La qualification s’est vraiment bien passée, a dit Wilson. J’ai réussi un record personnel. Dans la finale j’ai essayé de mon mieux absolu et finalement il m’a manqué un peu de ce qui était nécessaire. »

Les autres résultats canadiens ont inclus:

Marie-Claude Molnar, de St-Hubert, au Québec: huitième au 500m contre la montre C4 féminin; quatrième dans la poursuite individuelle C4.

Keely Shaw, de Saskatoon, 10e dans le 500m contre la montre C4 féminin; cinquième dans la poursuite individuelle C4.

Wilson a aussi terminé quatrième au 1000m contre la montre C1 masculin.

« Je suis très heureux des résultats de l’équipe, a dit Sébastien Travers, entraîneur-chef para de Cyclisme Canada. Je suis satisfait de comment nous nous classons par rapport aux autres pays qui étaient ici pour ces championnats du monde; le niveau de compétition était pas mal élevé. 

« Tout cela ne se serait pas produit sans le soutien de Cyclisme Canada et du Comité paralympique canadien et merci beaucoup à notre personnel qui a travaillé sans relâche toute la semaine. »