Lakatos ne se repose pas sur ses lauriers

Lakatos ne se repose pas sur ses lauriers

OTTAWA – Sans Jeux paralympiques ni championnats du monde en 2018, vous pourriez supposer que la vedette de la course en fauteuil roulant du Canada, Brent Lakatos, équilibrerait quelque peu son entraînement après avoir passé la saison précédente à réécrire le livre des records du monde.

N’y comptez pas.

« Je me suis entraîné pour les marathons et la course sur route cette année », a dit Lakatos quelques heures avant de gagner le 1500m masculin sur la piste aux championnats canadiens d’athlétisme 2018.

« J’ai fait mon premier marathon cette saison au Marathon de Londres et je suis vraiment heureux de ma performance et de mon résultat (10e place). »

Lakatos, âgé de 38 ans, est le roi de la course en fauteuil roulant du Canada depuis quatre ans. En 2017, il a gagné quatre médailles d’or aux championnats du monde quelques semaines seulement après avoir abaissé quatre marques mondiales. Il est présentement le détenteur des records du monde des 100m, 200m, 800m et 1500m dans la catégorie de handicap T53.

Aux Jeux paralympiques de 2016, il a remporté une médaille de chaque couleur, dont celle d’or au 100m.

« Je ne pense pas que faire des marathons est une épreuve plus prestigieuse dans notre sport » a-t-il dit. « C’est simplement un défi différent pour moi. Il n’y a rien que j’aime plus que courir. C’est excitant. »

Donc est-ce que cela signifie que nous pourrions voir Lakatos sur la piste et au marathon aux Jeux de 2020 à  Tokyo.

« Oui je suis engagé à courir à ces Jeux. »

Jeudi, Lakatos a couru en 3:20,79 minutes pour terminer devant un autre grand coureur en fauteuil roulant, Josh Cassidy, de Guelph, en Ontario, deuxième en 3:21,11. Tristan Smyth, de Lake Country, en C.-B., a terminé troisième en 3:21,30.

« Cela a été une course difficile », a dit Lakatos après sa victoire. « Personne ne voulait aller en avant. J’ai vraiment alterné entre épargner de l’énergie et sprinter. La chaleur ici est simplement quelque chose de spécial et cela nous a vraiment affectés. »

Diane Roy, de Sherbrooke, au Québec, six fois paralympienne, a gagné le 1500m féminin en 3:53,80 minutes, devançant Jessica Frotten, de Whitehorse, deuxième en 3:53,99.

« J’aime toujours courir et je suis toujours engagée » a dit Roy, âgée de 47 ans, médaillée de bronze au 1500 aux Jeux du Commonwealth en avril dernier. « Cela est définitivement plus difficile avec des adversaires comme Jessica, mais j’ai toujours de bons résultats. »

Les autres gagnants sur la piste jeudi ont inclus Kyle Whitehouse, de St. Catharines, en Ontario, au 200m masculin; Jessica Frotten, de Whitehorse, au 400m féminin en fauteuil roulant, Austin Smeenk, de Mississauga, au 400m masculin T34, Ben Brown, de Cambridge, en N.-É., au 400m T53 et Isaiah Christopher, de Mississauga, au 400m T54.

Dans les concours les gagnants ont inclus: Pamela Jean, de Sydney, en N.-É., au disque assis féminin et Greg Stewart, de Kamloops, en C.-B., au poids masculin.

La portion de para-athlétisme de la compétition se terminera vendredi.

Résultats complets: http://liveresults.athletics.ca/Live_Results/2018/Championships/