L’atelier du leadership des femmes dans le sport Agitos

Un groupe de 30 femmes se sont réunies pour trois jours de discussion

OTTAWA – Plusieurs meneuses de la région des Amériques se sont rendues dans la capitale froide et enneigée du Canada pour participer au premier atelier du leadership des femmes dans le sport Agitos. 

Un groupe de 30 femmes du Canada, du Pérou, du Suriname, de Porto-Rico, du Paraguay, du Mexique, de la Jamaïque, de Grenade, de la Colombie, du Chili, d’Aruba et de l’Argentine se sont réunies pour trois jours de discussion et apprendre sur des sujets comme le leadership, le réseautage et l’avenir pour les femmes dans le sport.

« Je crois que j’ai appris beaucoup sur comment m’analyser et utiliser les caractéristiques qui me définissent comme meneuse plus stratégiquement », a dit Erica Castano, une des représentantes de la Colombie. « Je sais que cela m’aidera à bâtir ce que je veux dans l’avenir de mon pays. »

Karen O’Neill, CD du Comité paralympique canadien, dit que les participantes étaient toutes passionnées, engagées et prêtes, ce qui a donné un atelier productif qui, espère-t-elle, ne sera que le début d’une période excitante pour les femmes dans le sport dans les Amériques. 

« C’est incroyablement puissant d’avoir toutes ces femmes dans le sport, dans le parasport, dans une salle pendant trois jours, qui apprennent à se connaître. Nous essayons de bâtir non seulement des personnes, mais aussi la collectivité. Nous avons vraiment lancé des occasions excitantes et du soutien pour les femmes dans leur propre leadership pour faire de vraiment bonnes choses dans les Amériques. »

A presentation at the Agitos Women in Sport Leadership workshop

Le projet est né à la suite d’un sondage effectué il y a environ 18 mois dans un partenariat entre le CPC et le Comité paralympique des Amériques qui a vu que la représentation des femmes dans des postes de leadership supérieur dans la région des Amériques était à environ 36% à 38%, tandis que les postes techniques, comme entraîneurs, étaient encore plus bas à en environ 17%. 

« Quand nous avons vu certains de ces écarts, nous avons cherché des manières par lesquelles le Canada pouvait contribuer à bâtir dans notre propre région », a dit O’Neill. « Ce que nous voulons faire est soutenir la profondeur et bâtir notre collectivité pour que nous puissions vraiment améliorer la compétition, nos liens et tout le mouvement paralympique. »

Il a été décidé de nous concentrer d’abord sur le leadership dans les postes d’administration. L’atelier d’Ottawa a été le lancement du projet du leadership des femmes dans le sport Agitos, dirigé conjointement par le CPC et le Comité national paralympique du Pérou. Le programme durera ultimement huit mois, se terminant par un autre atelier à Lima après les Jeux parapanaméricains 2019. 

Entre les deux, les participantes travailleront à établir un projet dans leur propre pays relié à soutenir les femmes dans le sport, recevoir des conseils d’un mentor, travailler sur le cheminement d’apprentissage de leur propre leadership et participer à plusieurs webinaires sur d’importants sujets. 

« Cela a été une expérience fantastique d’établir contact avec des femmes de partout dans les Amériques, d’apprendre beaucoup de renseignements et d’être inspirées par toutes les histoires et toutes les connaissances dans la salle », a dit Gail Purcell, du Comité paralympique de Grenade. « J’aime les interactions. Cela a été une période fantastique. » 

O’Neill a confiance en un brillant avenir pour les participantes. 

« Je pense que nous verrons plus de ces excitantes meneuses dans le sport au cours des prochains huit mois », a-t-elle dit. « Je pense que nous verrons de beaux projets qui auront un impact. Et je pense qu’avec la nature de ce groupe, elles sont futées et avec les médias sociaux et leur partage de renseignements, je ne peux m’empêcher de penser que cela créera un grand effet d’entraînement pour le changement, pour la transformation et même comment nous développons le sport dans les Amériques. » 

Le leadership des femmes dans le sport Agitos a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation Agitos, le bras de développement du Comité international paralympique consacré à changer les vies par le parasport et à contribuer à une société inclusive pour tous.