Le Fonds Bon Départ de parasport apporte au mouvement de jeunesse au Y Penguins Aquatic Club

Le Fonds Bon Départ de parasport apporte au mouvement de jeunesse au Y Penguins Aquatic Club

 

KINGSTON, Ont. – Vicki Keith a entraîné la natation pour les personnes ayant un handicap depuis près de 18 ans au Y Penguins Aquatic Club. Ce qu’elle a remarqué avec le Fonds Bon Départ de parasport est une augmentation dans le nombre de jeunes qui se joignent au club.

« C’est fantastique de voir les jeunes gens vouloir faire du sport », a dit Keith, la fondatrice et coordonnatrice du programme Y Abilities. « Une des choses que Bon Départ a pu faire a été de nous permettre d’attirer des participants plus jeunes dans le programme. Donc au cours des derniers mois nous avons pu attirer des enfants de six, sept et huit ans. »

Keith dit que grâce à Bon Départ le club a fourni l’accès, l’excellence et les entraîneurs à 23 jeunes (12 garçons et 11 filles de six ans et plus). Les participants ont une grande variété de problèmes de santé, dont la paralysie cérébrale, le Ehlers Danlos, le spina-bifida, les blessures traumatiques cervicales et la déficience visuelle.

Elle dit qu’il est recommandé que les enfants ayant un handicap s’impliquent dans le sport à un jeune âge.

« Ce qui est spécialement important pour les jeunes ayant un handicap est l’occasion de découvrir leur corps et comment leur corps bouge à un très jeune âge », a-t-elle dit. « Cela leur donne une bien meilleure occasion pour le futur. »

Maintenant un des plus gros clubs de natation pour les enfants ayant un handicap au Canada, Keith dit que le Y Penguins bénéficie d’être dans une plus petite collectivité. 
« La piscine a tendance à être sécuritaire pour les enfants, donc c’est une expérience plus épeurante pour le parent d’emmener son enfant faire du sport », a dit Keith. « Mais quand il voit la compétence de nos employés et de nos bénévoles, il devient très rapidement confiant. 

« Nous sommes aussi une ville universitaire, donc nous avons des étudiants dans des cours de physiothérapie et de thérapie occupationnelle qui deviennent bénévoles dans notre programme et cela a aussi un gros impact. »

Sans mentionner la présence de Keith, considérée comme une des meilleures nageuses de marathon dans l’histoire du sport. Elle a aussi recueilli plus d’un million de dollars pour les programmes pour les enfants ayant un handicap.

« Être un Penguin a aidé ma confiance, mon auto-détermination et je me suis faite de nouveaux amis », a dit la paranageuse Sydney Gillam. « Je crois que je peux accomplir tout ce que j’ai en tête grâce à l’équipe des Penguins. »

Keith croit qu’il y a une grande chance que ces enfants continueront de nager et de faire du sport.

« C’est l’objectif ultime de notre programme », a-t-elle dit. Mais avec huit enfants maintenant au niveau national de notre club, les enfants ici peuvent rêver plus grand et les parents peuvent commencer à voir les possibilités. »

Les parents sont d’accord.

« Je suis enchantée de l’occasion que mon fils a eu de participer à un sport compétitif grâce à ce groupe inclusif », a dit la parent Lori Williams. 

« Il a été gagnant dans plusieurs domaines: amitié, autonomie, expérience de vie régulière et apprendre le pouvoir du travail d’équipe. »