Le jour 3 de l’équipe paralympique canadienne : Une médaille d’or pour Brian McKeever à PyeongChang 2018

« Je n’étais pas au courant de ce record, mais c’est vraiment formidable. Je pense qu’avant tout, cela témoigne de la qualité de notre programme dans son ensemble.»

 

— McKeever décroche sa 11e médaille d’or paralympique et sa 14e au total
— Le Canada a récolté sept médailles en trois jours
— L’équipe de para-hockey sur glace conclut l’action en ronde préliminaire avec une fiche de 3-0 

PyeongChang, 12 mars 2018 – L’équipe paralympique canadienne a ajouté une autre médaille d’or à sa récolte aux Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 lundi, alors que le porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture, Brian McKeever écrivait une page d’histoire avec une 14e médaille paralympique.

TABLEAU DES MÉDAILLES :
  
Or – 3    Argent – 1    Bronze – 3    TOTAL – 7

MEILLEURS MOMENTS DE LA JOURNÉE : 
•    Brian McKeever (Canmore, Alb.) a enrichi son palmarès en remportant la médaille d’or au 20 km hommes, catégorie déficience visuelle, en ski de fond, avec ses guides Graham Nishikawa (Whitehorse, Yn) et Russell Kennedy (Canmore, Alb.). L’athlète de 38 ans, qui participe à ses cinquièmes Jeux paralympiques, possède officiellement le plus grand nombre de médailles que tout autre paralympien canadien des sports d’hiver avec 14, dépassant la regrettée Lana Spreeman, qui avait récolté 13 médailles en ski para-alpin de 1980 à 1994. McKeever détient aujourd’hui un total remarquable de 11 médailles d’or, soit trois de plus que l’athlète paralympique d’hiver qui le suit au classement des athlètes les plus décorés, Lauren Woolstencroft, qui en a récolté huit. McKeever est également un des paralympiens d’hiver les plus décorés de l’histoire, car seuls huit athlètes des sports d’hiver détiennent plus de médailles que lui.

« Je n’étais pas au courant de ce record, mais c’est vraiment formidable. Je pense qu’avant tout, cela témoigne de la qualité de notre programme dans son ensemble. Il y a tellement de grands skieurs qui nous ont ouvert la voie, notamment mon frère Robin qui est maintenant notre entraîneur, et Colette Bourgonje. Aujourd’hui, c’est formidable de faire partie de la nouvelle génération avec Mark (Arendz), Collin Cameron et des jeunes femmes comme Emily (Young), Brittany (Hudak) et Natalie (Wilkie) qui sont prêts à prendre le flambeau. Je suis tellement heureux d’être auprès d’eux cette semaine et de les encourager. » – Brian McKeever

•    À l’épreuve féminine du 15 km en ski de fond, Emily Young (North Vancouver, C.-B.) a pris la cinquième place, suivie de près par Natalie Wilkie (Salmon Arm, C.-B.) au sixième rang. Les deux athlètes en étaient à leurs débuts sur la scène paralympique.
 
•    Au premier jour de la compétition en parasnowboard, le Canada a raté le podium de justesse, alors que Michelle Salt (Calgary, AB) a pris le quatrième rang en snowboard cross à l’épreuve féminine, catégorie LL1 en terminant au deuxième rang de la petite finale. Curt Minard (Weyburn, Sask.), John Leslie (Arnprior, Ont.) et Sandrine Hamel (Saint-Sauveur-des-Monts, QC) sont tous tombés dans les quarts de finale de leurs courses respectives. Le parasnowboard en était à sa deuxième apparition aux Jeux paralympiques, ayant fait ses débuts à Sotchi.

« Aujourd’hui, j’ai concouru avec tout mon cœur, j’ai tout laissé sur la piste, et je suis très heureuse de ma quatrième place », affirme Salt. « Je tiens également à dire un grand merci au Canada pour tout l’amour et tout le soutien que j’ai reçus. Je sens que j’ai pu accepter ma quatrième place aujourd’hui parce que je savais que mon pays était derrière moi, et je sais qu’il est fier, quel que ce qui se passe. » — Michelle Salt
 
•    En para-hockey sur glace, le Canada a conclu l’action en ronde préliminaire avec une victoire de 8-0 contre la Norvège. L’équipe n’a alloué aucun but à ses trois premiers matchs et termine la ronde préliminaire au premier rang du groupe A. Le Canada disputera les demi-finales jeudi. Contre la Norvège, Rob Armstrong (Erin, Ont.), qui fait ses débuts aux Jeux paralympiques, a mené la charge avec deux buts et une aide, tandis que le vétéran Billy Bridges (Summerside, Î.-P-É.) a également trouvé le fond du filet adverse à deux reprises.

« Je pense que je dois continuer à travailler mes habiletés et les intégrer dans le système de l’équipe. Quel que soit ce qu’ils ont besoin que je fasse; même si ça signifie de rester dans un coin, de faire une passe, c’est ce que j’espère pouvoir faire; je vais continuer à travailler en fonction de mes habiletés, et je ne changerai rien. » – Rob Armstrong

« La Norvège a une bonne équipe, et ils jouent avec un style défensif. Des joueurs comme (Brad) Bowden et Armstrong ont dû déployer tous leurs efforts pour ouvrir le score pour nous, et nous avons pu poursuivre sur notre lancée. Nous nous attendions à cela de la Norvège, ils forment une bonne équipe, ont un jeu défensif, et leur gardien de but a été exceptionnel. Notre équipe est restée soudée, nous avons joué en équipe et nous nous sommes tenus à l’écart des problèmes de pénalité. Dom (Larocque) came a fait quelques bons arrêts, et je suis ravi que nous ayons joué un match propre. » – Ken Babey, entraîneur-chef
 
•    En curling en fauteuil roulant, le Canada a subi ses deux premières défaites du tournoi paralympique, en s’inclinant devant la Corée du Sud par la marque de 7-5 au match du matin et devant la Grande-Bretagne par 8-1 en soirée. La fiche de l’équipe est maintenant de 3-2. Après le tournoi à la ronde, les quatre premières équipes avanceront en demi-finale.
« Vous savez, certains jours, on est en phase avec la pierre et d’autres jours, c’est comme si on était deux entités complètement différentes. Nous ne l’avions pas en nous aujourd’hui. » – Ina Forrest (Armstrong, C.-B.)