Mark Arendz remporte une deuxième médaille consécutive aux Championnats du monde de ski paranordique

Arendz remporte sa 10e médaille de championnat du monde en carrière

Par Ski de Fond Canada

Mark Arendz est monté pour la 10e fois sur le podium des Championnats du monde de ski paranordique après avoir remporté la médaille d'argent à la course de 10km style libre dimanche.

Arendz, de Springton, sur l’Île-du-Prince-Édouard, a eu à composer avec les conditions froides et difficiles de Prince George, en Colombie-Britannique, pour inscrire le deuxième meilleur chrono, un temps de 27: 52,5 devant les fans passionnés de ski nordique canadiens.

«C'était génial aujourd'hui. Après hier, j’avais l’impression que ça s’en venait, mais je n’étais pas tout à fait là », a déclaré Arendz, âgé de 28 ans, qui a remporté une médaille bronze lors de la course d’ouverture de biathlon de samedi.

«Aujourd'hui, j'ai commencé à l'avoir dans les deux derniers tours. Je savais que ça allait être serré, donc chaque seconde et chaque mouvement allait être important. C'était génial de réussir à tout mettre ensemble dans le dernier tour et terminer deuxième. »

Arendz avait terminé quatrième de la course de ski de fond de mi-distance aux Championnats du monde en 2015, troisième en 2017 et maintenant deuxième.

«Je pense que l'expérience est la clé pour moi. J'ai beaucoup travaillé sur mon ski de fond. Je me suis amélioré et j'ai acquis beaucoup de confiance chaque année », a déclaré Arendz.

Confiant et stable, le médaillé paralympique à huit reprises est passé de la quatrième place après les deux premiers kilomètres et demi à une position pour accéder au podium au milieu de la course. Il s’est  finalement emparé de la deuxième place à l'avant-dernier tour et n'a jamais regardé en arrière.

« Je ne savais pas ce qu’il me restait après hier, mais j'ai commencé en force pour voir ce qui allait arriver », a déclaré Arendz, qui a dit que les conseils de l'entraîneur Robin McKeever sur le parcours l'avaient propulsé à sa deuxième médaille d’argent consécutive.

«Robin me disait que je gagnais dans les montées et que je perdais du temps dans les descentes, alors j'ai essayé de changer ça et de pousser un peu plus dans ces descentes; j'essayais simplement d’avoir une bonne fluidité sur le parcours», a ajouté Arendz.

Le meilleur Canadien a terminé derrière le Français Benjamin Daviet, qui a réussi un temps victorieux de 25: 27,1. Grygorii Vovchynskyi, d'Ukraine, a terminé troisième avec 26: 54,7.

Kyle Barber, de Lively, en Ontario, s'est classé 11e en 33: 51,8.

 

 

La championne paralympique en titre de l’épreuve de ski de fond de 7,5 km, Natalie Wilkie, de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, a terminé au pied du podium en quatrième place.

La médaillée paralympique à trois reprises et l'une des plus jeunes athlètes, âgée d'à peine 18 ans, a eu à composer avec la fin d’un rhume pour obtenir un temps de 24: 22,3.

«Je me remets toujours de mon rhume, alors je ne suis pas au meilleur de ma forme mais j’ai essayé de faire de mon mieux aujourd’hui. J'espère juste continuer à m'améliorer tout au long de la semaine », a déclaré Wilkie, qui a remporté la course paralympique de 2018 en technique de ski classique. «C’est formidable de participer aux Championnats du monde à domicile et de voir autant de Canadiens nous encourager.»

La Norvégienne Vilde Nilsen a établi le temps à battre à 22: 14,6. La Norvégienne était accompagnée sur le podium par deux athlètes ukrainiennes. Liudmyla Liashenko a terminé avec un retard de 10,3 secondes sur le chrono vainqueur avec 22: 24,5. Oleksandra Kononova a devancé Wilkie pour la médaille de bronze avec un temps de 22: 55,3.

Les coéquipières canadiennes de Wilkie, Brittany Hudak et Emily Young, ont respectivement terminé aux septième et huitième rangs. Hudak (Prince Albert, Saskatchewan) a terminé avec un temps de 25: 05,9. Young (North Vancouver) a arrêté le chronomètre à 25: 45,1.

De son côté, le Canadien Derek Zaplotinsky a fait bonne figure à l’épreuve masculine de 7,5 km ski assis. Le résident de Smokey Lake, en Alberta, a terminé cinquième avec un temps de 23: 19,4.

L’Allemand Martin Fleig a remporté la catégorie avec un temps de 22: 55,8.

Ethan Hess, de Pemberton, en Colombie-Britannique, a terminé 15e avec un temps de 28: 23,8. L’athlète le plus âgé des Championnats du monde, Yves Bourque, âgé de 53 ans, de Bécancour, au Québec, s'est classé 16e (29: 25,7).

L’adolescent canadien Jesse Bachinsky, de Kenora, en Ontario, et son guide de Victoria, Simon Lamarche, se sont classés 15e du 10km de la catégorie avec déficience visuelle masculine avec un temps de 32: 15,1.

Résultats complets des Championnats du monde de ski paranordique: https://bit.ly/2X7UbmY

Les Championnats du monde de ski paranordique se poursuivent lundi à Prince George, en Colombie-Britannique, avec les courses de sprint de ski de fond.