Plus de reconnaissance pour nos para-athlètes canadiens au cours de la période des Fêtes

Arendz, Walker parmi ceux récompensés

OTTAWA – Si vous avez éteint vos signaux Twitter et Facebook pendant la période des Fêtes, vous pouvez avoir raté d’autres honneurs accordés aux para-athlètes du Canada dans différents bilans de fin d’année.

Le journal Guardian de Charlottetown nomme Mark Arendz sa personnalité de l’année

Le para-athlète de 28 ans originaire d’Hartsville, dans l’Î.P.-É., a brûlé le parcours aux Jeux paralympiques d’hiver 2018 quand il a skié, tiré et sprinté vers un record canadien de six médailles (une d’or, deux d’argent, trois de bronze) aux Jeux paralympiques d’hiver de Pyeongchang.

En l’honneur de cette année exceptionnelle, le Guardian a choisi Arendz sa personnalité de l’année 2018.

Wayne Thibodeau, éditeur du Guardian, dit qu’Arendz a été un choix évident pour la reconnaissance du journal. Non seulement a-t-il été la décision du conseil éditorial du Guardian, il a aussi été le choix des lecteurs en ligne dans un sondage du journal pour la personnalité, a ajouté Thibodeau.

« Mark Arendz est une telle inspiration incroyable pour nous tous », a dit Thibodeau. « Les défis que Mark a affrontés à un très jeune âge ne l’ont pas empêché d’atteindre le plus haut niveau dans le sport. Et ce qui est le plus excitant est que nous n’avons pas fini de voir Mark Arendz alors qu’il se prépare pour les Jeux paralympiques de 2022 à Beijing. »

Elisabeth Walker-Young fait partie des plus récentes nominations dans l’Ordre du Canada

Sur et hors de la surface de jeu, Elisabeth Walker-Young a forgé un cheminement pour les para-athlètes et pour les femmes dans le sport. Comme paranageuse, elle a gagné six médailles dans quatre Jeux paralympiques et a été membre de l’équipe nationale pendant 13 ans. 

En 2015, elle a été chef de mission du Canada aux Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto. Seulement trois ans auparavant, elle a été chef adjointe aux Jeux paralympiques de 2012 à Londres. Elle a aussi fait partie du comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Vancouver en 2010. Aujourd’hui, elle est gestionnaire des programmes du Canucks Autism Network à Vancouver.

Les exploits de Brian McKeever à PyeongChang sont nommés le meilleur moment des Amériques

Le Canadien Brian McKeever est reparti de PyeongChang 2018 avec trois médailles d’or pour devenir le skieur de fond le plus décoré dans l’histoire paralympique. Il détient maintenant 13 titres en cinq Jeux.
La réalisation majeure de McKeever s’est classée au premier rang des 10 meilleurs moments de 2018 du Comité paralympique des Amériques. À PyeongChang, McKeever, guidé par Graham Nishikawa et Russell Kennedy, a gagné ses trois courses de ski de fond de déficience visuelle pour ses deuxièmes Jeux consécutifs.

Les fantastiques débuts de Mollie Jepsen aux Jeux sont le cinquième meilleur moment des Amériques

À seulement 19 ans, Mollie Jepsen a réussi ce à quoi plusieurs athlètes vétérans ne peuvent que rêver. La skieuse alpine canadienne a remporté la médaille d’or dans le super-combiné féminin debout aux Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

La victoire historique de Jepsen s’est classée au cinquième rang des 10 meilleurs moments de 2018 du Comité paralympique des Amériques.

La finale Canada-É.-U. aux Jeux paralympiques d’hiver est nommée le meilleur moment de 2018 de l’IPC

Le match pour la médaille d’or entre les deux super-géants du para-hockey sur glace, le Canada et les É.-U, a forcé les spectateurs à retenir leur souffle jusqu’au coup de sirène final. Le drame, la tension et la victoire à la dernière seconde ont signifié que cela a été au premier rang des 10 meilleurs moments de 2018 du Comité international paralympique. Le Canada a perdu la lutte classique 2-1 en prolongation.