Ramsay, Guimond et Oatway sont les fers de lance de l’équipe para-alpine du Canada

La Coupe du monde et les championnats du monde lancent la Super Série paralympique dans l’app Gem de CBC, CBC.ca, la page Facebook du CPC et radio-canada.ca/sports.

 

CALGARY – Les médaillés des Jeux paralympiques Alana Ramsay, Kurt Oatway et Alexis Guimond sont les fers de lance du Canada dans la première Coupe du monde de la saison et les championnats du monde, ce mois-ci, en ski para-alpin, à compter de mercredi (le 16 janvier).

La saison de la Coupe du monde commence à Zagreb, en Croatie avec des slaloms masculins et féminins, mercredi et jeudi. La diffusion en direct de ces courses, ainsi que les épreuves des championnats du monde de ski para-alpin qui auront lieu du 21 janvier au 1er février, est disponible grâce à l’app Gem de CBC et à cbcgem.ca, ainsi que dans la page Facebook du CPC, avec des épreuves de choix disponibles dans l’app de Radio-Canada Sports et à radio-canada.ca/sports

« Avec ce que nous avons vu jusqu’à maintenant à l’entraînement et dans la Coupe d’Europe, nous croyons que nos coureurs poursuivront leur cheminement couronné de succès des Jeux de l’an dernier », a dit l’entraîneur-chef du Canada, Jean-Sébastien Labrie, de Québec.

Ramsay, de Calgary, a remporté ses premières médailles paralympiques à ses deuxièmes Jeux en carrière à PyeongChang, avec des médailles de bronze au super-G et au super combiné. Elle a gagné quatre médailles aux championnats du monde 2017.

Le vétéran skieur assis Oatway, aussi de Calgary, est le champion des Jeux paralympiques en descente et retourne aux championnats du monde après avoir raté ceux de 2017 à cause d’une blessure.

Guimond, âgé de 19 ans, de Gatineau, au Québec, a gagné des médailles de bronze au slalom géant aux championnats du monde 2017 et aux Jeux 2018.

Aussi dans l’équipe, il y a le jeune vétéran Braydon Luscombe, de Duncan, qui a concentré son entraînement sur les épreuves de vitesse alors qu’il vise une première médaille en carrière aux championnats du monde, ainsi que les athlètes de l’équipe ProchaineGén Alex Cairns, de Squamish, en C.-B., Frédérique Turgeon, de Candiac, au Québec, et Mel Pemble, de Victoria.

Il y a de tristes nouvelles pour le Canada puisque les multiples médaillés des Jeux paralympiques Mac Marcoux, de Sault Ste-Marie, et Mollie Jepsen, de Whistler, rateront les championnats du monde à cause d’une blessure et de la maladie.

Marcoux, qui a une déficience visuelle et qui skie avec le nouveau guide Tristan Rodgers, d’Ottawa, est hors-jeu à cause d’une blessure au dos, tandis que Jepsen a été diagnostiquée avec la maladie de Crohn l’automne dernier. Elle espère participer à des Coupes du monde plus tard cet hiver.

Les skieurs para-alpins ont fourni 10 de la récolte record de 28 médailles du Canada à PyeongChang.
Labrie est excité par les jeunes skieurs qui poussent.

« Notre équipe ProchaineGén commence à montrer qu’elle referme l’écart avec les meilleurs dans le circuit de la Coupe du monde », a-t-il dit. « Nous avons confiance dans l’entraînement et la progression de nos athlètes pendant cette période de préparation et nous sommes excités d’entreprendre les courses. »

Turgeon est la seule participante du Canada à la Coupe du monde de Zagreb et elle rejoindra ses coéquipières pour les championnats du monde à Kranjska Gora en Slovénie et à Sella Nevea en Italie.