Record du monde pour la paranageuse Newkirk; les Canadiennes quatrièmes au championnat du monde de goalball

Record du monde pour la paranageuse Newkirk; les Canadiennes quatrièmes au championnat du monde de goalball

 

MALMO, Suède – L’équipe nationale féminine de goalball du Canada a raté son coup de justesse dans sa tentative de décrocher de manière hâtive son billet pour les Jeux paralympiques de 2020, vendredi, en terminant quatrième en tout au championnat du monde.

Les trois premières équipes chez les hommes et chez les femmes se qualifiaient pour Tokyo.

Les Canadiennes ont entrepris une journée occupée avec un revers de 11-5 contre la Russie en demi-finale. Cela a mis la table pour la lutte pour la médaille de bronze et la place paralympique contre le Brésil. De nouveau les Canadiennes se sont inclinées, 7-2 contre leurs adversaires panaméricaines.

« Nous avons travaillé fort et essayé de terminer sur le podium et nous sommes venues près » a dit la Canadienne Nancy Morin. « Nous avons fait des erreurs qui nous ont vraiment fait mal. Les équipes ici sont très fortes donc il y a des domaines que nous devons améliorer. »

Les autres membres de l’équipe canadienne étaient Whitney Bogart, d’Ottawa, Meghan Mahon, de Timmins, en Ontario, Emma Reinke, de St. Thomas, en Ontario, Ruby Soliman, de Lethbridge, en Alberta, et la substitut Brieann Baldock, d’Edmonton.

Trent Farebrother, de Castor, en Alberta, est l’entraîneur-chef.

Les Russes ont gagné la médaille d’or en battant la Turquie 4-3 dans le match de championnat.

Shelby Newkirk, de la Saskatchewan, bat un record du monde

BERLIN – Shelby Newkirk, de Saskatoon, a montré pourquoi elle est une des plus brillantes nouvelles étoiles en paranatation, vendredi, quand elle a battu le record du monde du 50m dos S7 féminin lors de la sixième et dernière épreuve de la Série mondiale.

Elle a gagné la médaille d’argent dans la course multi-catégories, son premier podium international.
Le classement est établi en fonction de quelle nageuse est la plus près du record du monde dans sa catégorie de handicap. La nageuse Hannah Russell, d’Angleterre, a battu le record du monde de sa catégorie S12 par un plus grand écart que Newkirk pour gagner la médaille d’or.

« Je suis vraiment heureuse de ma technique », a dit Newkirk, dont le handicap est une maladie neurologique appelée dystonie qui touche ses quatre membres. « J’ai eu un bon départ aujourd’hui dans la ronde préliminaire et j’ai examiné ce que je devais faire pour m’améliorer dans la finale. J’ai vraiment tout mis en place. »

Russell a nagé en 31,61, suivie par Newkirk en 38,00, ce qui a éclipsé la prestigieuse marque mondiale précédente S7 de 38,32 établie par la Chinoise Keting Li aux Jeux paralympiques de Rio 2016.