Mark Ideson wheelchair curling PyeongChang

En curling en fauteuil roulant, les équipes sont mixtes et se composent de cinq athlètes : un premier, un second, un vice-capitaine, un capitaine et un substitut. De plus, les règles du jeu stipulent qu’une athlète féminine doit se trouver en tout temps sur la glace durant les compétitions. Un match dure huit bouts. En curling en fauteuil roulant il n’y a pas de balayage ce qui signifie que chaque lancer doit être encore plus précis. Le fauteuil roulant du joueur doit être immobile pendant le lancer et les pierres peuvent être lancées à la main ou recevoir une poussée initiale avec un bâton.

Le curling en fauteuil roulant est devenu un sport paralympique officiel en 2006, et le Canada a été médaillé d’or aux trois premiers tournois paralympiques, soit en 2006, 2010 et 2014. En 2018, l’équipe canadienne a décroché le bronze à PyeongChang. 

Pour consulter les résultats paralympiques historiques, visitez le site Web du Comité international paralympique.

 

CLASSIFICATION

Le curling en fauteuil roulant est généralement ouvert aux personnes ayant des déficiences dans la fonction inférieure des jambes/la démarche, qui ont habituellement besoin d’un fauteuil roulant pour leur mobilité quotidienne (ex. blessure à la moelle épinière, paralysie cérébrale, sclérose en plaques ou double amputation des jambes). Plus spécifiquement, ce sont des athlètes qui ne sont pas ambulants ou qui ne peuvent marcher que de courtes distances. Les classificateurs internationaux sportifs déterminent le handicap minimum et la classification appropriée.